Cet article date de plus d'un an.

Sécurité routière : quand la police mène la chasse aux faux permis

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Sécurité routière : la chasse au faux-permis
Article rédigé par France 2 - T. Cuny, J. Desroussaux, G. Le Goff, G. Pinol, E. Delagneau, V. Travert, P. Caron, F. Cardoen
France Télévisions
France 2
En France, plus de 600 000 personnes prennent le volant sans permis. Certains se procurent de faux documents via des trafics en ligne ou même parfois auprès auprès d'écoles de conduite.

En France, des milliers de conducteurs se déplaceraient avec des documents illégaux. Pour les forces de l’ordre, il est difficile de les interpeller. Pendant trois ans, un conducteur a circulé avec un faux permis. Il est conscient d’avoir été un danger mais il dit avoir opté pour la simplicité. Il a ainsi fabriqué un faux permis lui-même, et affirme qu’il aurait fonctionné lors de contrôles de police. Mais un jour, il a été confondu, et s’en est sorti avec une amende. Repenti, il assure aujourd’hui rouler avec un vrai document.

Des faussaires au sein de l’administration

Démasquer les faux permis, telle est la mission de la brigade autoroutière. En région parisienne, elle essaie de traquer ces délinquants de la route. Pour vérifier un permis de conduire, le policier utilise une loupe à lumière infrarouge. "Nous avons un fond qui ne réagit pas au UV, mais des mentions intégrées au papier qui montrent qu’il est sécurisé (...). À priori, il n’y a pas de problème", détaille le lieutenant Highley. Sur les réseaux sociaux, il est toutefois facile de trouver des faussaires, parfois même au sein de l’administration. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.