Sécurité routière : haro sur le téléphone portable

Sur le plateau du 13 Heures, la journaliste Julie Beckrich fait le point sur les mesures mises en place par la Sécurité routière afin d'interdire du mieux possible l'utilisation du téléphone portable au volant.

France 2

De très nombreux accidents, comme celui d'un camion et d'un car scolaire jeudi 16 août, sont dus à l'usage du téléphone portable. En 2016, "310 personnes ont trouvé la mort sur la route en raison d'une attention perturbée, liée en partie au téléphone. La Sécurité routière estime qu'il est impliqué dans 1 accident corporel sur 10. Un chiffre qui est d'ailleurs très probablement sous-évalué", explique en plateau la journaliste Julie Beckrich.

La loi va se durcir en 2019

Des sanctions sont prévues pour les contrevenants. "Conduire avec un téléphone à la main ou avec des oreillettes vous coûtera 134 € d'amende et trois points en moins sur le permis. Cela vaut pour les voitures comme pour les deux-roues. Seuls sont autorisés les systèmes Bluetooth entièrement commandés à la voix. Pour les deux-roues, seuls les systèmes intégrés au casque sont tolérés. À partir de 2019, la loi va se durcir. Si vous êtes au volant et que vous commettez une autre infraction simultanément, comme dépasser la ligne blanche ou rouler trop vite, on pourra vous retirer votre permis jusqu'à six mois, ajoute-t-elle. À Paris, la vidéoverbalisation existe déjà : si une caméra vous filme alors que vous téléphonez en conduisant, vous serez verbalisés", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un conducteur utilise son téléphone au volant. Image d\'illustration. 
Un conducteur utilise son téléphone au volant. Image d'illustration.  (JAKOB HELBIG / CULTURA CREATIVE)