Le téléphone au volant interdit même à l’arrêt

135 euros et un retrait de 3 points : voilà ce que l’on risque en utilisant son téléphone en conduisant. Mais on peut aussi être sanctionné si l’on est surpris en train de téléphoner à l’arrêt, moteur coupé. Dans quelles circonstances ? 

France 3

Arrêter sa voiture pour téléphoner, en se garant par exemple sur le bas-côté d’un rond-point, c’est totalement interdit, comme vient de le confirmer la Cour de cassation. Certains automobilistes approuvent, mais pas tous. La loi est formelle, mais pas forcément très explicite. Avoir son téléphone en main est interdit sur toutes les voies de circulation, qu’on soit en mouvement ou non. Donc pas de téléphone non plus à l’arrêt en double file ou à un stop. En fait, le conducteur n’a qu’une seule solution.

Se garer obligatoirement sur une place de stationnement

"Si l’on veut absolument se servir de son téléphone au volant, pour éviter toute sanction il faut impérativement se garer sur une place de stationnement", explique le journaliste Yves Junqua. Sinon, vous risquez de payer 135 euros d’amende et de perdre 3 points sur votre permis. Seuls cas autorisés pour téléphoner à l’arrêt sur la route : être en panne ou victime d’un accident.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration du téléphone au volant.
Illustration du téléphone au volant. (JDUTAC / MAXPPP)