Cet article date de plus d'un an.

Sécurité routière : Gérald Darmanin veut durcir les sanctions de la conduite sous stupéfiants

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Sécurité routière : Gérald Darmanin veut durcir les sanctions de la conduite sous stupéfiants
Article rédigé par France 3 - E. Bonnasse, S. Soubane, France 3 Corse, E. Noël
France Télévisions
Dimanche 19 février, une semaine après le terrible accident de Pierre Palmade, Gérald Darmanin se dit favorable à la perte automatique du permis pour les conducteurs sous stupéfiants.

Trois blessés, dont un enfant et un fœtus tué, les conséquences de l’accident provoqué par Pierre Palmade sous l’emprise de la cocaïne relance le débat sur la drogue au volant. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en déplacement en Corse depuis le 18 février, souhaite durcir les sanctions pour la conduite sous stupéfiants. "Je propose le retrait des 12 points du permis de conduire pour toute personne qui conduit alors qu’elle a consommé de la drogue", déclare-t-il. Aujourd’hui, un conducteur sous drogue ne perd que six points, sauf lors d’une récidive.

20% des accidents sur la route impliquent des conducteurs sous stupéfiants

Gérald Darmanin propose désormais un retrait immédiat du permis. La sanction devient donc plus sévère en cas de drogue au volant que pour la consommation d’alcool. Autre proposition du ministre : augmenter le nombre de contrôle sur les routes pour passer de 800 000 à un million par an. Une proposition saluée par les associations qui demandent aussi plus de prévention. En France, 20% des accidents sur la route impliquent des conducteurs sous stupéfiants. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.