Limitation à 80km/h : le gouvernement ne fera pas marche arrière malgré la polémique

La limitation de la vitesse à 80km/h sur les routes secondaires fait polémique, notamment du côté des parlementaires et des élus locaux.

Cette vidéo n'est plus disponible

Une pétition contre la limitation à 80 km/h a été signée par plus d'un tiers des présidents des conseils départementaux, tous vent debout contre la limitation systématique de la vitesse sur les routes secondaires. Automobilistes, motards, la colère monte dans les campagnes, relayées par les élus de tous bords politiques, du Parti communiste au Front national, en passant par l'UDI. Même les députés de la majorité n'hésitent pas à afficher leur opposition.

Mise en place dès juillet

Pour le gouvernement, pas question de reculer, le calendrier s'appliquera : la réforme sera mise en oeuvre dès le mois de juillet pour une phase de test qui s'étendra jusqu'en 2020 afin de juger son efficacité. Rendez-vous donc dans deux ans pour voir si le nombre des victimes de la route a diminué. Pour l'heure, selon les sondages, deux Français sur trois sont contre la limitation à 80 km/h. 




Le JT
Les autres sujets du JT
Un radar factice indique la limitation 80km/h et le message \"Stop au racket\", le 3 février 2018, à Vincennes (Val-de-Marne).
Un radar factice indique la limitation 80km/h et le message "Stop au racket", le 3 février 2018, à Vincennes (Val-de-Marne). (MAXPPP)