80 km/h : vers un assouplissement de la limitation

Jeudi 16 mai au matin, le Premier ministre, Édouard Philippe, a fait sauter un verrou au sujet de la limitation à 80 km/h. Lui qui a pourtant défendu cette mesure impopulaire laisse finalement aux départements la possibilité de déroger à la règle.

FRANCE 3

15 000 véhicules se croisent chaque jour sur une route de l'Essonne, aujourd'hui limitée à 80 km/h. François du Rouvray, le président du département, n'a cessé depuis le 1er juillet 2018 de réclamer des dérogations. Il souhaite remettre la vitesse limite à 90 km/h. S'appuyant sur les constats d'accidents et les rapports des patrouilleurs de l'Essonne, le département proposera que seulement 243 km restent à 80 km/h, alors que 557 km retrouveront la limite à 90 km/h.

Les panneaux "90 km/h" ont été soigneusement conservés

Une responsabilité qui sera partagée avec le préfet, même si le Premier ministre a indiqué jeudi 16 mai au matin que les départements pouvaient décider seuls. Chez les automobilistes, le débat sur l'abaissement de la vitesse n'avait jamais vraiment été tranché depuis un an, et ce n'est toujours pas le cas. Les 150 panneaux "90 km/h", soigneusement conservés par le département, pourraient donc ressortir dès cet été.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés de la direction interdépartementale des routes de l\'Est remplacent des panneaux de limitation de vitesse, près de Wittenheim (Haut-Rhin), le 29 juin 2018.
Des employés de la direction interdépartementale des routes de l'Est remplacent des panneaux de limitation de vitesse, près de Wittenheim (Haut-Rhin), le 29 juin 2018. (SEBASTIEN BOZON / AFP)