Belgique : des radars cachés dans des poubelles

En Belgique, les radars sont cachés. Certains sont dissimulés dans des poubelles, c'est une nouvelle arme anti-vitesse. Pour certains, ce dispositif piège les automobilistes.

FRANCE 2

Chaque jour, ce policier sort sa poubelle un peu spéciale. Ce conteneur abrite le NK7, un radar très discret, dernier cri. Son système de WiFi permet de rester éloigné du point de contrôle. Ce dispositif peut contrôler jusqu'à six voies en même temps. "Quelle que soit la voie, dans un sens comme dans l'autre, on peut verbaliser jusqu'à six voitures en même temps", précise Tim Dhaene, commissaire de police à Aalter. Et les sanctions pleuvent, +25% de PV enregistrés au même endroit en un an. Ce nouveau radar ne flashe plus, il photographie en infrarouge, et est donc très efficace la nuit.


"Je trouve ça fourbe"


L'arme est redoutable et divise les automobilistes. "Il y a une vitesse à respecter, on doit forcer les automobilistes à le faire. Je comprends, mais je suis partagé sur la méthode", explique l'un d'entre eux. "On doit être prévenu quand il y a un radar. Si vous savez qu'il y a des contrôles, vous ferez attention. Je trouve ça fourbe", continue une autre. Le distributeur du radar, lui, croule sous la demande. Le fabricant du NK7 a déposé une demande d'homologation en France. Le ministère de l'Intérieur affirme qu'il n'en achètera pas. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un radar autonome installé sur une route à Chaumont (Haute-Marne), le 25 mai 2016.
Un radar autonome installé sur une route à Chaumont (Haute-Marne), le 25 mai 2016. (MAXPPP)