Alcool : vers une tolérance zéro au volant ?

Dimanche 17 novembre, le ministre de l'Agriculture a indiqué qu'il souhaitait interdire l'alcool au volant. Ce dernier est en cause dans un accident mortel sur trois en France.

France 2

La mesure ferait-elle consensus au sein du gouvernement ? Dimanche 17 novembre au soir, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Didier Guillaume, s'est prononcé en faveur d'une tolérance zéro pour l'alcool au volant. "Je pense que lorsque l'on conduit, on ne doit pas boire. On peut faire la fête et on peut boire des coups et boire du vin français. Mais lorsque l'on boit, on ne conduit pas", a indiqué le ministre, alors qu'il était invité du Grand Jury RTL/Le Monde.

Un tiers des accidents mortels dus à l'alcool

En Europe, certains pays pratiquent déjà la tolérance zéro, comme la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie. D'autres États ont une législation un peu moins restrictive comme l'Estonie, la Suède ou la Pologne, où le taux est fixé à 0,2 g/l. La France fait partie des pays à 0,5 g/l, comme la plupart de ses voisins européens. Chaque année dans l'hexagone, un tiers des accidents mortels est dû à une prise d'alcool excessive.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes procédant à un test d\'alcoolémie sur un automobiliste.
Des gendarmes procédant à un test d'alcoolémie sur un automobiliste. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)