A Toulouse, un homme justifie un excès de vitesse par une envie d'aller aux toilettes

Le conducteur a été flashé à 112 km/h au lieu de 50 dans la banlieue de Toulouse  (Haute-Garonne). Il avait un taux de 0,62 gramme d'alcool par litre de sang.

Un gendarme rédige une contravention, le 1er juin 2014, au Pellerin, près de Nantes (Loire-Atlantique).
Un gendarme rédige une contravention, le 1er juin 2014, au Pellerin, près de Nantes (Loire-Atlantique). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est ce qui s'appelle une envie pressante. Un homme a été arrêté au volant de sa voiture après avoir été flashé à 112 km/h au lieu de 50, dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 novembre, dans la banlieue de Toulouse (Haute-Garonne). Affichant un taux de 0,62 gramme d'alcool par litre de sang, le conducteur a reconnu "avoir consommé plusieurs pintes de bière avec des amis".

Suspension de permis et convocation au tribunal

Mais le chauffard avait de la suite dans les idées. Il a ainsi tenté de justifier son excès de vitesse en indiquant qu'il était "pressé de rentrer chez lui à l'issue de la soirée pour se rendre aux WC", raconte la gendarmerie de la Haute-Garonne.

Pour ne rien arranger, le conducteur n'était pas en règle. Le contrôle technique du véhicule était dépassé et l'attestation d'assurance n'était plus valable, ajoute la gendarmerie. Au final, ce petit problème de vessie risque de coûter au conducteur. Son permis lui a été retiré sur place et  la préfecture de Haute-Garonne devrait prendre "une mesure de suspension dans les 72 heures pour une durée comprise entre 3 et 6 mois", complète la gendarmerie. Et il n'échappera pas à une convocation devant le tribunal.