Cet article date de plus de quatre ans.

Seine-Maritime : des vestiaires individuels accessibles 24h/24 pour les sans-abri à Rouen, une première en France

Selon France Bleu Normandie, l'Association pour les sans-abri à Rouen a ouvert trois casiers à clé. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Photo d'illustration  (AFP ERIC AUDRAS / ALTOPRESS)

C'est une initiative solidaire inédite en France. En Normandie, l'Association pour les sans-abri à Rouen (Asar) met gratuitement à disposition des SDF, trois casiers individuels à clé, accessibles 24h/24 près de la mairie, pour protéger leurs affaires personnelles, rapporte France Bleu Normandie dimanche 5 août. Les trois vestiaires solidaires ont été fabriqués par des entreprises normandes.

C'est un moyen de mettre à l'abri ses papiers ou protéger une couverture

Martine Michel, présidente de l'Asar

Dans ces grands casiers à clé, qui ressemblent à ceux des vestiaires de sport, on peut stocker un grand sac, disposer des vêtements sur un cintre et dissimuler des documents dans un coffre. Il y a aussi un panier avec un kit d'hygiène : "Du gel douche, du shampooing, du dentifrice, une brosse à dents, une serviette, un gant", détaille Martine Michèle la présidente de l'Asar.

Une démarche "de reconstruction"

Une solution plébiscitée par Bruno, sans-abri depuis 35 ans. "J'ai ma couverture, mes affaires de rechange, tout ça ! Pour faire toutes les démarches, c'est impossible." L'homme ne veut pas laisser son sac dans un foyer par peur de se les faire voler.

Pour pouvoir bénéficier des vestiaires solidaires, les sans-abri doivent accepter d'être accompagnés pour leur réinsertion. Les bénéficiaires s'engagent à faire l'objet d'un suivi social dans le cadre d'un contrat de six mois renouvelable.

L'association n’exige pas de résultat mais une démarche "de reconstruction", précise Martine Michel. Si l'expérience est concluante, l'association envisage déjà d'implanter d'autres casiers solidaires sur la rive gauche de la Seine à Rouen.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SDF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.