"Cela peut mettre des personnes à l'abri" : un Bordelais souhaite venir en aide aux sans-abri avec un igloo isotherme

Pour protéger ceux qui dorment dans la rue, alors qu'une vague de froid sévit sur la France, Geoffroy de Reynal a inventé l'Iglou, permettant d'obtenir 15 degrés de plus qu'à l'extérieur.

L\'Iglou, inventé par Geoffroy de Reynal, est abri isotherme qui permet de dormir relativement au chaud en conservant la chaleur émise par le corps.
L'Iglou, inventé par Geoffroy de Reynal, est abri isotherme qui permet de dormir relativement au chaud en conservant la chaleur émise par le corps. (IGLOU.FR)

La journée du lundi 26 février marque l'arrivée de températures glaciales sur la France. Ce pic de froid venu de Sibérie devrait s'intensifier, faisant craindre notamment pour les sans-abri. Pour éviter de les laisser à la merci du grand froid, en Gironde, Geoffroy de Reynal a trouvé une solution : il a inventé l’Iglou. Cet abri isotherme permet de dormir relativement au chaud en conservant la chaleur émise par le corps. 

Cette cabane de fortune blanche de 2 m par 1,20 m est faite de plaques de mousse isolante et d'aluminium. L'une des problématiques techniques les plus compliqués a été "d'avoir un renouvellement de l'air sans perdre la chaleur, explique Geoffroy de Reynal à France Bleu GirondeC'est clairement une histoire de survieSi l'on ferme les aérations, on ne peut plus respirer".

"15 degrés de plus qu'à l'extérieur"

Malgré cette aération, la température intérieur de l'Iglou reste élevée, explique Geoffroy de Reynal à France Bleu Gironde : "On a quand même 15 degrés de plus qu'à l'extérieur et cela peut mettre vraiment des personnes à l'abri." Pour les personnes qui dorment dans la rue, cela a des bénéfices très concrets. "On a des personnes qui dormaient peu ou qui ne pouvaient dormir la nuit à cause du froid et qui, maintenant, ont la possibilité de se reposer quelques heures sans trembler", se réjouit Morgan Garcia, coordinateur de la mission squats de Médecins du monde à Bordeaux.

Cependant, l'Iglou affiche des limites. Il peut ne pas convenir à tout le monde, car "c'est un endroit relativement petit, indique Morgan Garcia. On ne peut pas y cuisiner. On peut difficilement y lire, car c'est assez sombre. C'est très adapté au repos, mais pas à la vie quotidienne", conclu le coordinateur de la Mission squats de Médecins du monde à Bordeaux. 

Un Bordelais souhaite venir en aide aux sans-abri avec un igloo isotherme
--'--
--'--