Vague de froid : calculez la température ressentie près de chez vous

Deux facteurs sont principalement pris en compte : la température factuelle et la vitesse du vent.

Une photo d\'un thermomètre prise à Godewaersvelde (Nord), le 2 décembre 2010.
Une photo d'un thermomètre prise à Godewaersvelde (Nord), le 2 décembre 2010. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

La France a froid. Rien de plus normal en hiver. Mais depuis dimanche 25 février, il souffle sur la France un froid venu de Moscou. Résultat : Météo France annonce des températures minimales "glaciales", qui varient de -6 à -10 degrés dans le Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté. "Les maximales restent négatives sur un grand quart Nord-Est avec -4 à 0 degrés", poursuit le prévisionniste qui évoque une température ressentie allant jusqu'à -18°C. Franceinfo explique comment la calculer.

La température ressentie diffère de la température classique car il s'agit de la température que vous percevez, vous, directement. Les spécialistes parlent de "refroidissement éolien". Les météorologues de Météo France et de l’Institut national de veille sanitaire calculent cet indice grâce à "une relation mathématique empirique, qui tient compte de la température de l'air et de la vitesse du vent", comme l'explique Météo France.

Par exemple, si la température de l'air est de -10°C, et que le vent souffle à 30 km/h, la température ressentie sera de -20°C. "Cela signifie que la sensation sur la peau sera voisine de celle éprouvée sous une température de -20°C par une journée sans vent", explique Météo France. Voici le tableau de calcul qui prend en compte la température classique (celle prise à 1m50 du sol et sous abris) et la vitesse du vent.

Ce calcul n'est pas universel. Il donne simplement une indication car la perception des températures par le corps humain varie d'une personne. "Ce calcul reste approximatif car il ne s'agit pas d'une estimation physique incontestable", a souligné auprès de franceinfo Olivier Proust, prévisionniste à Météo France.