DIRECT. Salon de l'agriculture : Emmanuel Macron estime que les siffleurs étaient "très minoritaires"

Le président est arrivé à 7h45, avant l'ouverture au public. Il a débuté sa visite par une rencontre à huis clos avec les principaux acteurs institutionnels de l'agriculture française.

Le président de la République, Emmanuel Macron, visite le Salon de l\'agriculture, à Paris, le 24 février 2018.
Le président de la République, Emmanuel Macron, visite le Salon de l'agriculture, à Paris, le 24 février 2018. (PATRICE PIERROT / CROWDSPARK / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Journée mouvementée pour Emmanuel Macron. Après son arrivée au Salon de l'agriculture à Paris, samedi 24 février, le président de la République a d'abord été interpellé par les mascottes d'un syndicat agricole, avant d'être sifflé et d'avoir un vif échange avec un agriculteur autour de la question du glyphosate, ce pesticide controversé. "J'ai vu des gens qui étaient à 500 mètres pour me siffler. Ils étaient très minoritaires, a commenté le chef de l'Etat en fin de journée. J'ai cassé les parcours et les codes pour aller au devant d'eux, et ils se sont arrêtés de siffler. On s'est expliqué, je crois qu'ils ont compris."

Le statut du cheminot s'invite dans les allées. "Je ne peux pas avoir d'un côté des agriculteurs qui n'ont pas de retraite et de l'autre avoir un statut cheminot et ne pas le changer, a répliqué Emmanuel Macron à un salarié de la SNCF. Je suis petit-fils de cheminot, allez voir les agriculteurs, ils n'ont pas de statut... faut pas raconter de craques aux gens." Le président a assuré qu'il n'était "pas du tout pour rogner sur les salaires".

Emmanuel Macron face à des vaches et des poulets. Le chef de l'Etat a été interpellé tôt ce matin par des mascottes du syndicat des Jeunes Agriculteurs. Il a tenté de leur donner des garanties concernant notamment le projet d'accord avec le Mercosur, qui prévoit l'importation à taux réduit en Europe de 70 000 tonnes de viande bovine sud-américaine par an.

Vif échange autour du glyphosate. "J'aurai à répondre de ce que je fais. Dans le passé, on a dit que l'amiante ce n'était pas dangereux, et après les dirigeants qui ont laissé passé, ils ont eu à répondre", a lancé Emmanuel Macron à un agriculteur qui l'interrogeait sur ce pesticide controversé.

Une tradition présidentielle. Du général de Gaulle à Emmanuel Macron, tous les présidents de la République se sont rendus au Salon de l'agriculture depuis sa création en 1964, à la notable exception de François Mitterrand.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AGRICULTURE

22h46 : Si vous n'avez pas suivi toutes nos publications aujourd'hui, voici les articles à rattraper absolument :

Notre vidéo dans laquelle des agriculteurs qui ont du mal à s'en sortir racontent leurs difficultés à Robin Prudent.

L'enquête de Raphaël Godet sur le marché parallèle des médailles olympiques revendues par les athlètes.

Les explications de Camille Caldini sur l'attribution de peintures rupestres à l'homme de Néandertal, notre lointain cousin que l'on ne pensait pas capables de telles prouesses.

20h41 : Ça y est, Emmanuel Macron a quitté le Salon de l'agriculture, après 12h30 de visite. Il y a essuyé des sifflets, a répondu à un éleveur déguisé en vache au sujet du Mercosur, et a promis des "sanctions financières" contre Lactalis. Voici un résumé des séquences fortes de cette visite marathon.




(CONSTANT FORME-BECHERAT / HANS LUCAS / AFP)

20h19 : Emmanuel Macron termine finalement sa visite marathon du Salon de l'agriculture, qui a pourtant fermé ses portes depuis une heure. Il était arrivé avant l'ouverture, à 7h45 ce matin. Si un autre président veut battre son "record", il devra donc y passer la nuit.

19h41 : Le 19/20 de France 3 consacre une édition spéciale au Salon de l'agriculture. Regardez-la dans notre direct.

18h34 : Je vous en parlais tout à l'heure : Emmanuel Macron a échangé avec un cheminot venu l'interpeller au Salon de l'agriculture. "Moi, mon grand-père était cheminot, il n'avait pas la même vie que vous avez aujourd'hui", a fait valoir le président, comparant le sort de ces derniers à celui des agriculteurs. Voici une vidéo de cette séquence.

17h41 : Tirons vers le bas, toujours, opposons pour mieux regner, mais ne touchons pas à ceux qui ont vraiment des sous...

17h41 : Le cheminot ne défend pas seulement son statut mais aussi le service publique le président Macron fait un racourci qui l'arrange et de la démagogie vers les agriculteurs.

17h41 : Très bonne réponse de Macron à ce cheminot!

17h41 : Macron, intervention au top au Salon de l'agriculture, comment calmer quelques détracteurs un peu nerveux du point de vue du langage.

17h40 : Les "zigues" sont à priori et à posteriori des citoyens. C'est du langage de cours de récréation fut-ce celle de l'ENA. La "chienlit" ne fut pas arrêtée alors les "zigues"....

17h40 : Les « dégonflés » ne méritent-ils pas tout autant de réponses que ceux qui abandonnent ? #libertedexpression

17h40 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à commenter les propos d'Emmanuel Macron face aux sifflets de certains agriculteurs et face à un cheminot inquiet de la réforme en préparation de la SNCF. Voici quelques-uns de vos messages, le plus souvent critiques.

17h34 : Devant le Salon de l’agriculture, porte de Versailles à Paris, des manifestants font un sit-in en faveur de l'abolition de l'élevage, rapporte une journaliste de 20 Minutes. Ils s'étaient déjà fait entendre ce matin sur un stand visité par Emmanuel Macron. Les forces de l'ordre tentent de les déloger.

17h29 : "Il y a bien souvent dans ce salon un modèle productiviste qui ne nous va pas. Il ne suffit pas de venir tâter le cul des vaches aujourd'hui pour être l'ami des agriculteurs. Être vraiment l'ami des agriculteurs, c'est défendre leur travail."

Le député insoumis Alexis Corbière est également dans les allées du Salon de l'agriculture aujourd'hui. Un salon qui n'est pas forcément du goût de son parti, a-t-il expliqué, interrogé sur le choix de Jean-Luc Mélenchon de ne pas s'y rendre. "Nous profitons souvent du Salon de l’agriculture pour rendre visite à d'autres types de modèles agricoles", a-t-il assuré.

17h06 : Plus tôt, Emmanuel Macron a été interpellé, au Salon de l'agriculture, par un cheminot, inquiet de la réforme annoncé de la SNCF qui pourrait remettre en cause le statut de cette catégorie. Il lui a répondu en opposant sa situation et celle des agriculteurs : "Je ne peux pas avoir d'un côté des agriculteurs qui n'ont pas de retraite et de l'autre avoir un statut cheminot et ne pas le changer".

17h31 : "Ceux que je crains le plus, ce ne sont pas les 10 zigues qui sont à 500 mètres, planqués, et qui utilisent des sifflets - ceux-là, dès que vous allez les voir, ils se dégonflent. Ce sont ceux qui n'ont même plus l'énergie de protester qui m'intéressent, que je veux aller protéger et à qui je veux qu'on apporte des réponses".

Emmanuel Macron revient sur les sifflets dont il a été la cible ce matin au début de sa visite du Salon de l'agriculture. Un aparté avec les journalistes que vous pouvez voir en vidéo ici.

16h25 : Avec sa visite à rallonge, Emmanuel Macron reprend les recettes de ses prédécesseurs au Salon de l'Agriculture, mais ce même journaliste du Figaro voit une différence notable : ce matin, le président a caressé des animaux, mais n'a pas bu une seule goutte d'alcool et a peine grignoté les produits présentés. Il est loin le temps de Jacques Chirac.

16h23 : Au Salon de l'agriculture, Emmanuel Macron reprend sa visite, après un déjeuner en compagnie de 18 éleveurs venus de différentes régions. Il s'est offert un bain de foule à la sortie du restaurant, dans une ambiance plus détendue cette fois, filmé par un journaliste du Figaro.

15h32 : Emmanuel Macron poursuit son marathon au Salon de l'agriculture pour tenter de se défaire de l'étiquette de "président des villes". Mais outre cette longue visite, le chef de l'Etat compte sur le soutien des chasseurs pour séduire le monde rural. Notre journaliste Anne Brunel détaille dans cette enquête la stratégie du président de la République pour tenter de s'enraciner dans les campagnes.

14h51 : Emmanuel Macron vient encore une fois d'être sifflé, brièvement. Le chef de l'Etat continue sa visite du salon, de serrer des mains et de prendre des photos. Regardez dans notre direct.

14h20 : Emmanuel Macron poursuit sa visite du Salon de l'agriculture.

14h11 : Emmanuel Macron promet des "sanctions financières" à l'association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles. L’association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS) a interpellé Emmanuel Macron, tout à l'heure, "pendant plusieurs minutes" au Salon de l’agriculture.

13h59 : "Hop, on l'emmène." Emmanuel Macron a adopté une poule au salon de l'agriculture.

(BFMTV / DAILYMOTION)

13h37 : L'association 269 Libération animale s'est illustrée tout à l'heure lors d'une manifestation éclair dans les allées du Salon de l'agriculture. Elle affirme qu'une cinquantaine de personnes ont participé à l'opération.

12h59 : Emmanuel Macron vient de publier, sur YouTube, les 13 minutes d'échanges (parfois tendus) avec les agriculteurs qui l'avaient sifflé, tout à l'heure, au Salon de l'agriculture.

(EMMANUEL MACRON / YOUTUBE)

12h43 : C'est bien un président qui sait aussi discuter et s'emporter

12h43 : Trés étonné qu’on puisse titrer "le ton monte" ou "vifs échanges". C’est resté courtois, consensuel parfois dans un environnement bruyant où il faut élever la voix. Les agriculteurs de la vidéo ne sont pas agressifs, le président prend en compte leurs arguments, n’est pas méprisant.

12h45 : Emmanuel Macron s'est-il emporté face aux agriculteurs qui l'ont sifflé, tout à l'heure ? Les avis divergent un peu.

12h36 : Il n'y a pas qu'Emmanuel Macron et des ministres au Salon de l'agriculture. Une journaliste de 20 Minutes a repéré, dans les allées, François Asselineau, ancien candidat de l'UPR à l'élection présidentielle.

11h51 : Voici un extrait de l'échange musclé entre Emmanuel Macron et des agriculteurs sur le glyphosate.

(FRANCEINFO)

11h34 : "Je vous engueule parce que je n'aime pas qu'on me siffle", lance Emmanuel Macron à l'un des agriculteurs.

11h33 : Les agriculteurs qui s'adressent à Emmanuel Macron sont ceux qui l'ont sifflé tout à l'heure. Membres du FNSEA, ils s'écharpent sur la question du glyphosate.

11h30 : Emmanuel Macron est pris à partie par un agriculteur mécontent. Le ton monte. Regardez leur échange dans notre direct.



(FRANCEINFO)

11h29 : Emmanuel Macron sifflé, c'est le contraire qui m'aurait étonné. De toute façon nous, Français, ne sommes jamais contents. Il ne s'attendait pas à entendre des "OLÉ".

11h29 : Quel président n'a pas été sifflé au salon de l'agriculture ?

11h33 : Dans les commentaires, vous n'êtes pas surpris de voir Emmanuel Macron sifflé dans les allées du Salon de l'agriculture.

11h22 : Une journaliste de BFMTV sur place évoque une "empoignade musclée".