RSA : les départements n'en peuvent plus

Alors que se trouve ce mercredi 5 octobre la réunion annuelle de l'assemblée des départements de France, de nombreux élus dénoncent une explosion des dépenses sociales, notamment le RSA, qui met leur budget en péril.

Ils voient arriver le 9 décembre avec angoisse. À cette date, certains départements ne seront pas en mesure de verser le RSA comme ils le font tous les mois. Pas de panique pour les allocataires. Les partenaires sociaux prendront le relais. Ce revenu de solidarité active (RSA), qui a coûté dix milliards d'euros l'an dernier, n'en finit pas de plomber les finances des départements.

Des bénéficiaires toujours plus nombreux

L'État ne compense qu'une partie de ces dépenses et le nombre de bénéficiaires explose : +20% en cinq ans par exemple dans le Nord. Le gouvernement a bien quadruplé à 200 millions d'euros un fonds d'aide exceptionnelle pour payer ce RSA, mais il y a aussi l'allocation individuelle de solidarité, les routes, les collèges à entretenir... Les départements ne peuvent pas indéfiniment trouver des solutions. Les impôts locaux ont déjà beaucoup augmenté ces dernières années.

Le JT
Les autres sujets du JT