Yvelines : une enquête ouverte pour "incendie criminel" après la destruction de la mosquée de Rambouillet

Le lieu de culte musulman était installé dans une structure provisoire, sous une grande tente. Il a entièrement brûlé dans la nuit de vendredi à samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La mosquée qui a brûlé était installée sous une tente dans le quartier de la Louvière à Rambouillet (Yvelines). (GOOGLE MAPS)

La piste criminelle est privilégiée. La mosquée de Rambouillet (Yvelines), installée dans une structure provisoire, a été détruite par un incendie, dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 septembre, a appris l'AFP auprès de la police et du parquet de Versailles. Une enquête a été ouverte pour "incendie criminel" ou "destruction volontaire par moyen incendiaire" par le parquet, qui a confié les investigations à la police judiciaire de Versailles. Aucun suspect n'a été interpellé dans l'immédiat, a précisé le parquet à l'AFP.

La piste criminelle est envisagée car des témoins ont vu deux hommes prendre la fuite sur une moto en pleine nuit, au moment de l'incendie, selon une source proche de l'enquête interrogée par franceinfo. Une source judiciaire ajoute auprès de franceinfo qu'un témoin parle d'une personne transportant un jerrican. L'incendie s'est déclaré vers 1 heure et a mobilisé une quinzaine de sapeurs-pompiers, d'après Le Parisien.

Des dégâts matériels

"Un incendie s'est déclaré cette nuit dans notre tente et malgré l'intervention rapide des pompiers et leurs efforts, tout s'est embrasé et il ne reste plus rien, si ce n'est les structures métalliques", a commenté sur un post Facebook l'association des musulmans de Rambouillet. "Personne ne se trouvait sur place, les dégâts sont uniquement matériels", a ajouté l'association.

Cette longue tente de réception installée sur l'herbe était en place derrière l'école de la Louvière, sur un terrain appartenant à la mairie, depuis 2009, sans que cela pose de problème, selon une source judiciaire à franceinfo.

"Solidarité avec les musulmans de Rambouillet qui ont vu leur lieu de culte détruit par un incendie cette nuit. Une enquête est ouverte et permettra de faire toute la lumière sur son origine", a réagi sur Twitter le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Religion

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.