INFO FRANCEINFO. "J'espérais le calmer" : sanctionné par son diocèse, le prêtre qui a giflé un enfant pendant son baptême s'explique

La scène, filmée dimanche 17 juin, a suscité l'émoi sur les réseaux sociaux. 

Une vidéo diffusée sur Twitter montre un curé du diocèse de Meaux (Seine-et-Marne) giflant un enfant lors d\'un baptême, le 17 juin 2018.
Une vidéo diffusée sur Twitter montre un curé du diocèse de Meaux (Seine-et-Marne) giflant un enfant lors d'un baptême, le 17 juin 2018. (DR)

La sanction est tombée. Le prêtre qui a giflé un enfant lors d'une cérémonie de baptême a été sanctionné, explique le diocèse de Meaux (Seine-et-Marne) vendredi 22 juin. La scène, filmée dimanche 17 juin, a été diffusée sur les réseaux sociaux où elle a suscité un vif émoi. "Des mesures conservatoires ont été prises par l'évêque afin que le prêtre soit suspendu de toute célébration de baptême et de mariage", explique la porte-parole du diocèse de Meaux.

Le prêtre qui est "plutôt apprécié" en a été informé dans la matinée à son domicile par le vicaire général, qui lui a transmis la sanction en mains propres. "Ces mesures lui imposent de ne plus intervenir dès maintenant et de ne célébrer des messes qu'à la demande expresse de son curé", précise la responsable de communication. "Je termine mon ministère maintenant, c'était mon dernier baptême. Il y a une fin à tout", réagit l'intéressé, âgé de 89 ans, auprès de franceinfo. 

"C'était entre une caresse et une petite tape" 

Mais que s'est-il passé dimanche lors du baptême ? Dans la séquence vidéo de 40 secondes diffusée sur les réseaux sociaux, on voit l'homme d'église tenter de faire taire l'enfant, qui pleure et semble apeuré, d'abord en lui enserrant le visage de ses mains puis en lui administrant une gifle. "C'était entre une caresse et une petite tape, euphémise le prêtre. J'espérais le calmer, je ne savais pas très bien que faire."

Interrogé plus longuement sur les circonstances de cette célébration, il explique : "Pendant la messe, tout s'est bien passé. Mais au moment du baptême, le bébé a commencé à pleurer. Il a deux ans et demi, ce n'est pas un bon âge pour baptiser. À cet âge, ils sont grands donc ils savent que quelque chose se passe mais ils sont encore trop petits pour comprendre et réaliser. Là, l'enfant criait beaucoup et il fallait que je lui tourne la tête pour faire couler l'eau. Je lui disais 'calme-toi' mais il ne se calmait pas. J'ai essayé de le tenir proche, tout contre moi pour tenter de le calmer."

"Ça a été mal interprété"

Du côté du diocèse, on tente une explication. "Cette perte de sang-froid s'explique par l'âge et la fatigue du prêtre, indique la porte-parole du diocèse de Meaux. Elle s'explique mais elle ne s'excuse pas. Un baptême, c'est éprouvant, c'est très long." Après l'incident, le baptême a finalement été célébré. "Je me suis excusé de ma maladresse, indique le prêtre. De mon point de vue, il me semble que ça a été un baptême normal. Je n'ai rien à cacher. Mais ça a été mal interprété, je trouve que la réaction est disproportionnée." 

La maman doit être reçue vendredi soir par le curé de la paroisse sur laquelle exerce le prêtre, précise le diocèse. "Il aurait préféré que cela se passe autrement. Nous n'avons pas d'élément sur la famille. Elle est restée discrète", ajoute la porte-parole.