Toussaint : les faire-part, une tradition qui se renouvelle

Publié Mis à jour
Toussaint : les faire-part, une tradition qui se renouvelle
FRANCE 3
Article rédigé par
M-P.Samitier, J.Ricco, G.Messina, G.Liaboeuf - France 3
France Télévisions

À l'occasion de la Toussaint, les équipes du JT de 19/20 se sont focalisées sur une tradition qui disparaît, les faire-part de décès envoyés par La Poste pour informer les proches. Aujourd'hui, l'avis est le plus souvent publié dans la presse locale, mais surtout sur internet

Les traditions varient pour honorer les défunts, mais le plus incontournable reste l'avis de décès par la presse depuis le XVIIe siècle. Certains sont artistiques ou remplis d'humour, les avis de décès sont devenus un véritable genre littéraire déclinant les émotions de la vie. "On a des tas de formules qui permettent d'éviter un mot considéré comme tabou, le mot mort", explique Denis Cosnard, écrivain et journaliste au Monde.

La demande est toujours présente


Les faire-part continuent d'avoir un succès auprès des familles des disparues. Les pompes funèbres proposent toujours ce service, face à une demande qui ne faiblit pas. "Les faire-part papiers sont importants pour les familles, car ils témoignent d'une attention à l'entourage", lance Franck Vasseur, membre de la société L'autre rive. Cependant, l'utilisation du papier a été divisée par trois au profit de start-up qui offrent des sites en partenariat avec la presse écrite. Une déclinaison du faire-part qui reste en vogue, malgré son ancienneté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.