Toussaint : le phénomène de l'occasion touche aussi le funéraire

Publié
Toussaint : le phénomène de l'occasion touche aussi le funéraire
FRANCE 3
Article rédigé par
C. Lauet, S. Savilier, H. Notat - France 3
France Télévisions

C'est une nouvelle tendance depuis quelque temps : l'achat de monuments funéraires en occasion. Un moyen de faire des économies pour honorer les morts et recycler des matériaux. Reportage.

À Quimper, dans le Finistère, des pierres tombales sont vendues par la ville aux alentours de 500 euros. Un prix très faible parfois 75% moins cher que le prix d'une pierre tombale neuve. Ces prix s'expliquent par le fait qu'il s'agit de pierres recyclées, provenant d'anciens monuments retirés, car non renouvelés par les familles de défunts. Les prix varient selon les objets proposés à la revente. "On peut partir du monument tout simple en pierre, au monument à l'entourage classique", explique Daniel Lescoat, conservateur des huit cimetières de Quimper.

Un choix assumé par les acheteurs


C'est grâce à ce catalogue de pierres tombales à bas prix que Hélène Hoareau a pu choisir un monument pour honorer la mémoire de son époux. Un choix qu'elle assume totalement. "On nous parle tous les jours de l'écologie, faire un tel gaspillage de marbre, je trouve ça lamentable. Je ne vois pas pourquoi on va dépenser de l'argent, alors qu'on peut avoir une tombe magnifique pour moins cher. Cela me laisse de l'argent pour pouvoir acheter des fleurs", explique-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.