Cimetières : un week-end pour se souvenir des proches disparus

Les familles ont été nombreuses à fleurir les tombes de leurs défunts vendredi 1er et samedi 2 novembre.

france 3

C'est une tradition que beaucoup de Français respectent scrupuleusement. Vendredi 1er et 2 novembre, ils sont nombreux à se presser dans les cimetières pour fleurir les tombes de leurs défunts. À Rennes (Ille-et-Vilaine), durant ces deux jours, un dispositif exceptionnel a été mis en place : calèches et navettes pour conduire ceux qui ne peuvent plus marcher. Au total, 50 000 personnes sont attendues dans les cimetières de la ville. Les agents des services funéraires sont mobilisés.

Certains oublient où se situent les tombes de leurs proches

"Certains, même en venant tous les ans, oublient où est la tombe", révèle Éliane Ammi, responsable service funéraire à Rennes. Entre la Toussaint et le jour des Morts, les familles ont 48 heures pour retrouver les lieux où sont enterrés leurs proches. Un moment unique durant lequel le souvenir des proches disparus est ravivé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cimetière d\'Étables-sur-Mer dans les Côtes-d\'Armor, le 26 février 2016 (photo d\'illustration).
Le cimetière d'Étables-sur-Mer dans les Côtes-d'Armor, le 26 février 2016 (photo d'illustration). (DAMIEN MEYER / AFP)