Vidéo "Séparatisme" : "Dans le discours du président, il y avait beaucoup de solutions et de propositions", salue la députée LREM Yaël Braun-Pivet

Publié
Article rédigé par
Radio France

Emmanuel Macron était aux Mureaux, dans les Yveline,s vendredi pour un discours consacré à la lutte contre le "séparatisme islamiste".

"C'est un discours 'pour' : pour nos valeurs républicaines et pour ce qui nous rassemble", réagit ce samedi Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des lois de l'Assemblée nationale et députée LREM des Yvelines, invitée sur franceinfo samedi 3 octobre du discours d'Emmanuel Macron consacré à la lutte contre le "séparatisme islamiste".

>> Revivez l'intégralité du discours d'Emmanuel Macron aux Mureaux

"C'était un discours qui était extrêmement attendu et qui était extrêmement clair. Parce que quand vous avez des difficultés, quand vous avez des problèmes, il faut d'abord les identifier pour pouvoir les réparer, et il faut les affronter, poursuit la députée des Yvelines. Il faut nommer les choses.

Il faut comprendre les mécanismes en œuvre et le président les a extrêmement longuement décrits, et après, essayer de trouver les solutions, proposer les solutions.

Yaël Braun-Pivet, députée LREM

à franceinfo

"Dans le discours du président, il y avait beaucoup de solutions, beaucoup de propositions", poursuit Yaël Braun-Pivet. Alors que le sujet semble délicat au sein de la majorité, Yaël Braun-Pivet ne croit pas "qu'il y a un malaise au sein de notre groupe sur ces sujets-là". Pour la députée LREM, "ce qui nous rassemble au sein du groupe La République en marche, mais peut-être plus largement dans la classe politique, c'est notre attachement à la République et c'est comme cela que le président a conclu son discours. C'est un discours 'pour', pour nos valeurs républicaines, pour ce qui nous rassemble, et pas 'contre' untel ou untel, ou certaines catégories de personnes."

"L'école est l'endroit où un enfant devient un citoyen"

La présidente de la commission des lois s'est dite convaincue par la limitation stricte, dès la rentrée 2021, de l'instruction à la maison, en dehors de cas pour raisons médicales. "L'école, c'est l'endroit où un enfant devient un citoyen", a avancé Yaël Braun-Pivet. 

L'école, ça n'est pas juste apprendre à lire, à écrire, à compter, c'est apprendre à être en groupe, c'est apprendre les valeurs, c'est apprendre notre culture, c'est faire du sport.

Yaël Braun-Pivet, députée LREM

à franceinfo

"L'école, c'est un tout et ce tout-là, il doit être assuré à tous les enfants présents sur le territoire de la République. Le chef de l'État a aussi annoncé que les établissements hors contrat subiront des contrôles renforcés. "Après, le président a expliqué qu'il ne s'agissait pas de remettre en cause l'existence des écoles hors contrat, a affirmée la députée LREM. Donc, la liberté d'enseignement continuera, mais l'école à la maison sera plus encadrée avec des critères, je pense que c'est une bonne chose."

Alors que Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, souhaitait l'interdiction du voile pour les mamans accompagnatrices lors des sorties scolaires, Emmanuel Macron n'a finalement pas retenu la proposition. "Je suis extrêmement satisfaite parce que, pour avoir fréquenté ces quartiers, je me rends compte que tout ce qui pourra permettre à ces femmes de rester dans le champ républicain, de rester et de faire société avec nous est une bonne chose et donc une maman qui souhaite participer à la vie scolaire de son enfant, il ne faut jamais l'en empêcher", conclut Yaël Braun-Pivet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.