Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : quel est le rôle des médiateurs de la laïcité à l'école ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : quel est le rôle des médiateurs de la laïcité à l'école ?
France 2
Article rédigé par
K. Adda-Rezig, S. Pichavant, L. Mareschal, M. Le Rue - France 2
France Télévisions

La principale du collège où enseignait Samuel Paty avait fait appel à des médiateurs de la laïcité pour régler le différend engendré par le cours sur la liberté d'expression. Qui sont ces référents laïcité ?

Les atteintes à la laïcité sont en hausse dans les établissements. Entre décembre 2019 et mars 2020, près de 935 cas ont été enregistrés. 120 signalements ont même entraîné le déplacement de référents laïcité. Ils sont 30 en France, un par académie, pour répondre directement aux atteintes à la laïcité sur le terrain. "En 5e, 4e, on voit parfois certains élèves contester certains faits scientifiques, notamment autour du créationnisme. C'est pas non plus une foule de contestations, mais c'est un problème qui révèle aussi une réalité. Parfois, ça se double d'une suspicion de prosélytisme", explique Jérôme Damblant, référent laïcité de l'académie d'Amiens (Somme).

Le ministère a 24 heures pour répondre

Lorsqu'un tel évènement est relevé en classe, le professeur doit s'adresser à son chef d'établissement ou envoyer un courriel à une adresse dédiée. Le signalement est reçu par le ministère de l'Éducation nationale, qui a 24 heures pour répondre. Des formations sont aussi proposées aux personnels des établissements pour anticiper au maximum et commencer à travailler le plus rapidement possible sur les points de blocage. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Laïcité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.