Laïcité : Philippe règle les dissensions en attendant que Macron prenne les décisions

Le voile vient bousculer régulièrement la vie politique en France. Édouard Philippe a dû remettre de l'ordre au sein du gouvernement mardi 15 octobre. 

FRANCEINFO

Emmanuel Macron promet depuis des mois un grand discours sur la laïcité. Depuis dimanche 13 octobre, c'est la cacophonie au gouvernement après l'incident vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. "Le voile n'est pas un idéal de société", estime Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation. "L’intégration et l'inclusion, c'est faire en sorte que des femmes qui sont un peu enfermées dans leur communauté soit au contact d'autres femmes", pense au contraire Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement.

Un discours de Macron très attendu

Édouard Philippe a tranché mardi après-midi devant les députés : "L'enjeu n'est pas de faire une loi sur les accompagnants scolaires. L'enjeu, c'est de combattre efficacement (...) les dérives communautaires". Pas question de changer la loi de 2004 sur les signes religieux à l'école. Pour autant, Emmanuel Macron pourrait le moment venu annoncer des mesures pour lutter contre les dérives communautaristes et la radicalisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
La nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye (deuxième à gauche), au côté du Premier ministre Edouard Philippe, lors des questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 2 avril 2019.
La nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye (deuxième à gauche), au côté du Premier ministre Edouard Philippe, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 2 avril 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)