"Cela permet d’avoir une liberté d’esprit" : en France, collégiens et lycéens adhèrent très majoritairement à la laïcité

Selon le Centre national d'étude des systèmes scolaires, qui dévoile ce mercredi les résultats de son étude sur la perception de la laïcité par les élèves, 9 collégiens et lycéens sur 10 estiment que les élèves doivent être tolérants entre eux, même s'ils n'ont pas les mêmes croyances.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Enseigne avec la devise "Liberté, Egalité, Fraternité" avec un drapeau tricolore français et le drapeau européen devant le lycée Jacques Marquette à Metz (Moselle). (/NCY / MAXPPP)

"La laïcité, c'est important car cela met tout le monde sur un pied d’égalité." Ce constat est celui d'un élève d'un lycée de région parisienne, qui s'explique : "La laïcité enlève l'importance de la religion, qui est quelque chose de personnel, ce qui permet à tout le monde de pouvoir s’entendre." Un témoignage, recueilli par franceinfo aux portes d'un établissement scolaire, qui correspond aux résultats de l'étude sur la perception de la laïcité par les élèves dévoilée mercredi 29 janvier par le Centre national d'étude des systèmes scolaires.

Des élèves très attachés à la laïcité

Ainsi, pour neuf jeunes Français sur dix, les élèves doivent être tolérants entre eux même s'ils n'ont pas les mêmes croyances. Et 82% des lycéens de terminale estiment que les lois de la République sont plus importantes que les règles religieuses, selon cette enquête du CNESCO réalisée auprès de 16 000 élèves de classe de 3ème et de terminale partout en France.

>> "Quand on explique, on fait baisser la pression" : des chefs d'établissement formés à répondre aux atteintes à la laïcité

Dans leur ensemble, collégiens et lycéens adhèrent donc très majoritairement à la laïcité, pilier de l'école républicaine. "S’il n’y avait pas d’écoles laïques, on irait dans des écoles musulmanes, des écoles juives, des écoles athées" pense cet autre adolescent de région parisienne. "[La laïcité] ça mélange tout le monde, et ça a un côté plus chaleureux parce qu’on est ensemble. Elle permet aussi d’avoir une liberté d’esprit et une liberté de pensée", indique de son côté une lycéenne.   

Dans certains établissements, "une posture qui ne colle pas à la laïcité"

Si ces jeunes adhèrent majoritairement à ces valeurs, c'est en grande partie grâce à l'enseignement qu'ils ont reçu. L'étude montre clairement que plus les élèves ont des connaissances civiques, plus ils sont attachés à la laïcité. C’est donc une bonne nouvelle pour notre système scolaire qui parvient, globalement, à inculquer aux jeunes ce principe républicain. Il existe toutefois un bémol. Sur ces questions, des difficultés subsistent dans certains établissements. "C’est le cas des lycées professionnels", indique Nathalie Mons, responsable du centre d'étude des systèmes scolaires.

C'est dans les lycées professionnels que les élèves sont les plus à distance des impératifs de laïcité : 28% déclarent que les règles religieuses sont plus importantes que les règles de la République.

Nathalie Mons

à franceinfo

En revanche, "seulement 14% des élèves" des lycées d'enseignement général et technologique pensent la même chose. Pour expliquer cette différence, Nathalie Mons et son équipe font "l'hypothèse" que "c'est le regroupement des problèmes de ségrégation sociale, scolaire, ethnique aussi dans ces établissements qui renforce une posture qui ne colle pas à la laïcité."

Ces difficultés rencontrées dans les lycées professionnels se retrouvent aussi dans les collèges en zone d’éducation prioritaire, où 15% des professeurs chargés de cet enseignement constatent des atteintes à la laïcité, contre seulement 1% hors de l'éducation prioritaire.

Laïcité dans les établissements scolaires : le reportage d'Alexis Morel - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.