Affaire Mila : dix personnes seront jugées en juin pour avoir harcelé ou menacé l'adolescente

Tous sont accusés de s'en être pris à l'adolescente de 15 ans, après qu'elle a publié en novembre une nouvelle vidéo polémique sur l'islam.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée du lycée de Villefontaine (Isère) où Mila était scolarisée, photographiée le 31 janvier 2020.  (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Dix personnes seront jugées le 3 juin devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir harcelé ou menacé Mila, a indiqué le parquet de Paris mercredi 24 mars. A l'issue d'une garde à vue débutée lundi, cinq nouveaux suspects ont été déférés devant un procureur du pôle national de lutte contre la haine en ligne et sont convoqués pour "harcèlement moral en ligne". Quatre d'entre eux sont poursuivis également pour "menaces de mort" et le cinquième pour "menaces de crime", a précisé le parquet.

Ces suspects, quatre hommes et une femme, sont âgés de 18 à 35 ans. Interpellés à Paris, en Seine-et-Marne, en Gironde, en Isère, dans les Bouches-du-Rhône et le Bas-Rhin, ils ont été placés sous contrôle judiciaire en attendant le procès. Tous sont accusés de s'en être pris à l'adolescente de 15 ans, après qu'elle a publié en novembre une nouvelle vidéo polémique sur l'islam. Mila avait également partagé sur Twitter des captures d'écran des menaces de mort reçues, certaines évoquant l'assassinat du professeur Samuel Paty en octobre 2020 dans les Yvelines.

Cinq autres personnes, âgées de 18 à 29 ans et interpellées début février en Loire-Atlantique, en Moselle et dans le Calvados, comparaîtront aussi le 3 juin pour "harcèlement moral en ligne". D'eux d'entre elles seront, en outre, jugées pour "menaces de mort".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.