Pédophilie : pour le pape François, une démission du cardinal Barbarin serait "un contresens"

Le cardinal est mis en cause pour ne pas avoir dénoncé des affaires de pédophilie et d'agressions sexuelles dans son diocèse de Lyon.

Le pape François, le 15 mai 2016, à la basilisque Saint-Pierre au Vatican.
Le pape François, le 15 mai 2016, à la basilisque Saint-Pierre au Vatican. (GIUSEPPE CICCIA / NURPHOTO / AFP)

"Ce serait se dire coupable". Dans un entretien à paraître mardi 17 mai dans La Croix, le pape François écarte l'idée d'une démission du cardinal Philippe Barbarin, mis en cause pour ne pas avoir dénoncé des affaires de pédophilie et d'agressions sexuelles dans son diocèse de Lyon. A la question de savoir si le responsable français devrait démissionner, le pape répond : "Non, ce serait un contresens, une imprudence."

"On verra après la conclusion du procès", ajoute-t-il. Dans cet entretien, le pape François condamne également tout acte pédophile perpétré au sein de l'Eglise catholique. Il affirme ainsi qu'il ne peut y avoir de prescription dans ce domaine. "Par ces abus, un prêtre qui a vocation de conduire vers Dieu un enfant le détruit. Il dissémine le mal, le ressentiment, la douleur", estime le souverain pontif.