Pédocriminalité dans l'Eglise : quelle est la suite après les révélations du rapport Sauvé ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pédocriminalité dans l'Église : quelle est la suite après les révélations du rapport Sauvé ?
Article rédigé par
P-Y.Salique, R.Miri, F.Daireaux, France 3 régions, D.Fuchs - France 3
France Télévisions

Après la publication du rapport Sauvé mardi 5 octobre, les révélations sur le nombre de violences sexuelles dans l'Eglise catholique en France ont fait l'effet d'une bombe. Sur Twitter, les catholiques sont de plus en plus nombreux à réclamer une réforme profonde de l'institution.

Après le choc du rapport de la commission Sauvé publié mardi 5 octobre, certains prêtres ont évoqué la question de la pédocriminalité dans l'Église, dimanche 10 octobre. Au-delà des mots, comment l'Église doit-elle se réformer ? À Clamart (Hauts-de-Seine), à la sortie de la messe, les fidèles ont des pistes de travail. "Il faudrait plus de prévention, qu'il y ait peut-être des chartes, écrites, de comportement, qui soient communiquées à tous", propose un homme.

Depuis le samedi 9 octobre, sur Twitter, le #AussiMonEglise compile les idées et les indignations des catholiques. "La balle est dans votre camp. C'est le moment ou jamais pour qu'un vent de démocratie souffle sur notre Eglise", peut-on lire entre autres. La hiérarchie ecclésiastique est particulièrement visée et le pouvoir des évêques est notamment remis en cause. Les 45 recommandations de la commission Sauvé témoignent de l'ampleur du chantier. A Rome, le pape vient d'ouvrir le Synode des évêques. Pendant plusieurs mois, les violences sexuelles et la gouvernance de l'Eglise pourront être au cœur des réflexions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.