Lourdes : évêques et victimes de pédophilie côte à côte

Les 118 évêques de France sont réunis en assemblée plénière à Lourdes (Hautes-Pyrénées) depuis samedi 3 novembre et c'est un peu une situation de crise. Pour la première fois, les éminences catholiques ont entendu les témoignages de victimes d'abus sexuels dans l'Église.

C'est inédit : la rencontre entre des évêques et des victimes de prêtres pédophiles. Ils sont là, assis côte à côte lors d'une conférence de presse samedi 3 novembre à Lourdes (Hautes-Pyrénées). Ils ont parlé lors de réunions, les uns de leur souffrance, les autres de leur ignorance. Sept victimes en tout écoutées par des hommes d'Église. "Je suis comme la preuve vivante que ces abus sont vrais", raconte Véronique Garnier, victime.

"On attend d'eux des actes"

À Lourdes, la parole s'est libérée au grand jour face caméra, une volonté des deux côtés. Mais concrètement, rien n'est encore décidé. Pas de commission d'enquête indépendante envisagée pour l'instant. Des victimes pourtant confiantes en l'avenir. "On attend d'eux des actes, notamment par rapport à la prévention", confie Olivier Savignac, victime. Tous disent vouloir avancer ensemble sur le chemin de la réparation. Un chemin sans doute encore long à parcourir.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ouverte de la Conférence des évêques de France à Lourdes, le 3 novembre 2018.
L'ouverte de la Conférence des évêques de France à Lourdes, le 3 novembre 2018. (ERIC CABANIS / AFP)