Cardinal Barbarin : que doit-on attendre du procès qui s'ouvre le 7 janvier ?

À la veille de l'ouverture de son procès qui se tiendra à Lyon (Rhône), à partir du lundi 7 janvier, le cardinal Barbarin s'est exprimé. Retour sur ses mots, mais également sur cette affaire. 

FRANCE 2

Le procès du cardinal Philippe Barbarin et de plusieurs dignitaires de l'Église s'ouvre lundi 7 janvier à Lyon (Rhône). Il fait suite aux plaintes pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs. Que doit-on attendre de ce procès ? "Trois jours de débats probablement juridiques et peut-être un débat de fond, c'est en tout cas ce qu'espère La Parole libérée, association de victimes. Parce qu'en 2016, ce dossier avait été classé sans suite après une enquête préliminaire par le parquet", explique le journaliste Étienne Prigent, en direct de Lyon.

Une lettre du cardinal Barbarin

"L'association a donc trouvé une autre voie juridique pour contraindre le cardinal Barbarin à venir répondre devant un tribunal", poursuit le journaliste de France 2, qui constate que "depuis le début, l'association appelle à un électrochoc au sein de l'Église. Ce soir, le diocèse, lui, dénonce un mauvais procès et dans une lettre, tout à l'heure, le cardinal Barbarin demande, je cite, au Seigneur 'que s'accomplisse le travail de la justice et qu'il guérisse le cœur des victimes d'actes pédophiles'."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, célébrant une messe le 3 avril 2016 à la cathédrale Saint-Jean à Lyon (Rhône).
Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, célébrant une messe le 3 avril 2016 à la cathédrale Saint-Jean à Lyon (Rhône). (JEFF PACHOUD / AFP)