Abus sexuels : quatre prêtres du diocèse de Lyon relevés de leur ministère par le cardinal Barbarin

Cette annonce intervient, jeudi, à la suite d'une affaire agressions sexuelles commises sur des scouts lyonnais par un prêtre.

Le cardinal Philippe Barbarin lors d\'une messe à la cathédrale Saint-Jean, à Lyon (Rhône), le 3 avril  2016. 
Le cardinal Philippe Barbarin lors d'une messe à la cathédrale Saint-Jean, à Lyon (Rhône), le 3 avril  2016.  (JEFF PACHOUD / AFP)

Quatre prêtres ont été relevés de leur ministère par le cardinal Philippe Barbarin pour des faits d'abus sexuels, après avis d'un collège d'experts, a indiqué jeudi 30 juin le diocèse de Lyon"Il s'agit de prêtres mis en cause ou non dans la presse, déjà condamnés ou non", a commenté une source diocésaine. Cette annonce intervient à la suite d'une affaire d'agressions sexuelles commises sur des scouts lyonnais par un prêtre. 

Le père Bernard Preynat, mis en examen en janvier pour des agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans et déjà relevé de ses fonctions à l'été 2015, ne fait pas partie de ces quatre prêtres, a ajouté la source diocésaine.

Mesures d'accompagnement pour d'autres prêtres 

A la suite des avis émis par le collège d'experts, d'autres prêtres du diocèse ont fait l'objet de mesures d'accompagnement particulières. Il s'agit de prêtres déjà jugés qui vont bénéficier d'un "suivi" du diocèse.

Lors d'une réunion à laquelle il avait convié tous les prêtres du diocèse le 25 avril, Mgr Barbarin s'était engagé à publier, d'ici le 30 juin, les conclusions d'un collège d'experts chargés "d'étudier et d'analyser le cas de certains prêtres dont la situation est problématique au regard de leur activité pastorale, de la loi civile ou canonique dans le domaine affectif et sexuel".

Ce collège est composé d'un magistrat, d'un psychiatre, d'une psychanalyste, d'un médecin, d'un canoniste, d'une assistante sociale, d'un père et d'une mère de famille ainsi que du vicaire général modérateur chargé de présenter les dossiers. Il s'est réuni à sept reprises depuis sa constitution.