Abus sexuels dans l’Église : une commission recueille la parole des victimes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Abus sexuels dans l’église : une commission recueille la parole des victimes
France 2
Article rédigé par
M.Subra-Gomez, V.Piffeteau, N.Lachaud - France 2
France Télévisions

Christian Dubreuil, 64 ans, témoigne auprès des journalistes de France Télévisions des abus sexuels qu’il a subis de la part d’un prêtre en 1967. Un crime qui a profondément marqué sa vie et pour lequel il souhaite être reconnu comme victime par l’Église. 

Devant la commission chargée de faire la lumière sur les abus sexuels dans l'Église, Christian Dubreuil, 64 ans, a raconté ce qui lui est arrivé en 1967. "J’ai été agressé sexuellement par un prêtre catholique du diocèse de Lyon pendant 10 mois. Il est venu voir mes parents, et leur a proposé de s’occuper de moi les jeudis (...). Quand vous êtes enfant - j’avais 11 ans - vous ignorez tout de la sexualité. J’étais dans un état de sidération", raconte-t-il.

L’Église savait-elle ? 

Christian Dubreuil a poursuivi ses études et fondé une famille, mais le traumatisme demeure. En 2010, il contacte la Conférence des évêques de France qui lui apporte une information importante sur son agresseur présumé : le prêtre en question a été mis à la retraite à 57 ans. Lui l’analyse comme "un accident de carrière qui peut avoir un lien avec le fait que l’Église connaissait ses pulsions criminelles". Il ne réclame pas d’indemnisation mais souhaite que l’Église le reconnaisse comme victime d’un crime qui a profondément marqué sa vie. Depuis les années 50, la commission estime à 10 000 le nombre de victimes d’abus sexuels dans l’Église. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.