A Lourdes, les évêques de France vont demander pardon aux victimes d'actes pédophiles

Une messe est  prévue pour demander pardon aux victimes.

La grotte de Lourdes (Hautes-Pyrénées), le 6 septembre 2013. 
La grotte de Lourdes (Hautes-Pyrénées), le 6 septembre 2013.  (SEBASTIEN DESARMAUX/GODONG / PHOTONONSTOP / AFP)

Messe, vêpres et jeûne pour les victimes de pédophilie. Réunis à Lourdes (Hautes-Pyrénées), les évêques de France demandent pardon, lundi 7 novembre, pour leur "silence souvent coupable" face aux abus sexuels dans l'Eglise catholique.

Les 115 évêques en activité présents à Lourdes depuis vendredi profitent de leur grande assemblée annuelle d'automne pour vivre cette initiative collective inédite, marquée par un jeûne. Une messe est donc prévue pour demander pardon aux victimes. Un moment important selon monseigneur Luc Crépy, responsable de la cellule permanente de lutte contre la pédophilie. "L'Eglise doit dire qu'elle demande pardon", a estimé l'évêque du Puy-en-Velay (Haute-Loire) sur franceinfo.

"Tous ceux qui portent atteinte aux enfants, Jésus nous dit, ceux-là, ils devraient avoir une meule de pierre accrochée au cou et jetés dans la mer, a expliqué Luc Crépy. Cette messe, c'est dire que ce n'est pas qu'une question de justice. Il y a une question spirituelle. Nous sommes à l'écoute de ceux qui ont beaucoup souffert, dans le respect", souligne l'évêque qui précise que l'Eglise "veut vraiment s'engager".