Cet article date de plus de trois ans.

Lyon : un suspect en garde à vue dans l'enquête sur le prêtre grec orthodoxe blessé par balle

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Lyon : un suspect en garde à vue dans l'enquête sur le prêtre grec orthodoxe blessé par balle
Lyon : un suspect en garde à vue dans l'enquête sur le prêtre grec orthodoxe blessé par balle Lyon : un suspect en garde à vue dans l'enquête sur le prêtre grec orthodoxe blessé par balle (France 3)
Article rédigé par France 3 - S. Cozzolino
France Télévisions
France 3

Samedi 31 octobre, à Lyon (Rhône), un prêtre grec orthodoxe a été blessé par balle devant son église. Son pronostic vital reste engagé dimanche 1er novembre, tandis qu'un homme, interpellé peu après les faits, est toujours en garde à vue.

Un homme a été interpellé samedi 31 octobre, à Lyon (Rhône), peu de temps après qu'un prêtre grec orthodoxe n'ait été blessé par balle devant son église. "Il est toujours en garde à vue, indique la journaliste Sylvie Cozzolino, sur place. À ce stade de l'enquête, les policiers sembleraient s'orienter davantage vers un règlement de compte en lien avec l'environnement et la personnalité du prêtre". En 2018, le père Nikolaos Kakavelakis avait été en litige avec un moine qui l'accusait de malversations financières. 

Père de deux enfants

"Le prêtre avait gagné ce procès en diffamation, reprend la journaliste. Pour la communauté orthodoxe, rencontrée samedi 31 octobre au matin sur place, tout ça, c'était de l'histoire ancienne. En revanche, personne ne comprend pourquoi le père Nikos, père discret, père de deux enfants, avait récemment démissionné de l'église". Dimanche 1er novembre à la mi-journée, il était toujours hospitalisé, entre la vie et la mort.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.