Deux femmes verbalisées pour avoir porté un voile à la plage à Cannes et à Nice

Elles ne portaient pas de burkini, mais un simple hijab.

Une plage à Cannes (Alpes-Maritimes), le 10 mai 2016.
Une plage à Cannes (Alpes-Maritimes), le 10 mai 2016. (ROLLINGER-ANA / ONLY FRANCE / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elles ne portaient pas de burkini, mais un simple hijab, le voile islamique, qui n'est pas interdit en France. Pourtant, Siam, une femme de 34 ans qui ne se baignait pas, a reçu une amende, mardi 16 août, sur une plage de Cannes, selon L'Obs. A Nice, une autre femme, a été verbalisée parce qu'elle se baignait avec un voile, d'après Metronews.

A Cannes, 11 euros d'amende et une "humiliation"

La mairie de Cannes a pris un arrêté le 28 juillet pour interdire la baignade en burkini sur ses plages. Il dispose que "l'accès aux plages et à la baignade sont interdits à toute personne n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes moeurs et de la laïcité, respectant les règles d'hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime".

"Je ne comptais pas me baigner, juste tremper les pieds", a réagi la jeune femme, prénommée Siam, auprès de l'hebdomadaire. Pourtant, trois policiers municipaux l'ont verbalisé après lui avoir indiqué qu'elle pouvait rester sur la plage si elle mettait son "foulard sous forme de bandeau autour de la tête". Ce qu'elle a refusé. Elle a écopé d'une amende de 11 euros.

Surtout, cette verbalisation a entraîné un attroupement durant lequel la jeune femme a été prise à partie. "Mes enfants étaient en pleurs, témoins de mon humiliation, ainsi que ma famille, a raconté Siam. Moi-même, je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer. Ils nous ont humiliés." D'après elle, les insultes ont fusé de la part de touristes qui l'entouraient : "La parole raciste s’est totalement libérée. J'étais abasourdie. (...) J’ai entendu des choses que l’on ne m’avait jamais dites en face, comme 'Rentrez chez vous !' 'Madame, la loi c’est la loi, on en a marre de ces histoires', 'Ici, on est catholiques !'"

A Nice, une sortie de l'eau filmée

A Nice, la mairie a pris un arrêté identique. Une vidéo a été tournée le 22 août montrant un policier municipal surveillant la plage tandis qu'un collègue demande à un groupe de femmes de sortir de l'eau.

Contactée par Metronews, la témoin qui a tourné la vidéo, "une parisienne en vacances", explique que les policiers, alertés par des maîtres-nageurs, semble-t-il, ont demandé à un groupe de femmes de sortir de l'eau. Et, toujours selon cette témoin, l'une des femmes a été verbalisée, alors qu'elle se baignait habillée avec un voile. Elle était vêtue d’un legging noir, d’un tee-shirt à manches longues et d’un foulard mauve.

La police municipale de Nice n'a pas répondu aux sollicitations de Metronews. Mais l'entourage de Christian Estrosi, adjoint à la sécurité à Nice, a confirmé la verbalisation d'une femme voilée : "Cela comporte une connotation religieuse et rentre donc dans le cadre de l’arrêté. Je vous rappelle par ailleurs que l’arrêté ne mentionne pas le terme 'burkini'".