Affiche de la discorde : la RATP fait marche arrière

Il y a quelques jours, la Régie autonome des transports parisiens avait refusé une affiche car elle mentionnait un soutien aux chrétiens d'Orient. Elle invoquait le principe de neutralité.

France 2

Suite aux nombreuses critiques, la RATP est revenue sur sa décision. L'affiche qui fâche annonce le concert du groupe de chanteurs catholiques Les Prêtres à l'Olympia. Ce qui fait débat, c'est la phrase "pour les chrétiens d'Orient", à qui seront reversés les bénéfices du concert. Ces mots ont été supprimés dans les affiches du métro la semaine dernière, ce qui étonne les Parisiens. "Je ne comprends pas pourquoi la RATP refuse", témoigne un passant.

À gauche comme à droite, on s'insurge contre cette décision

La régie publicitaire de la RATP a fait savoir dans un communiqué qu'elle prohibait "toute publicité présentant un caractère politique ou confessionnel, conformément à l'obligation de neutralité du service public". L'Église a crié à la censure et l'ensemble de la classe politique s'est emparée du sujet. "Une honte" pour certains, comme Jean-Vincent Placé, "une faute" pour d'autres. Face aux protestations, la RATP a fait marche arrière, ce lundi 6 avril. La polémique est terminée, les affiches seront de retour avec, cette fois, la mention "pour les chrétiens d'Orient".

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'affiche annonçait le concert, en juin, du groupe Les Prêtres, à l\'Olympia.
L'affiche annonçait le concert, en juin, du groupe Les Prêtres, à l'Olympia. (MAXPPP)