Après les rassemblements contre l'antisémitisme, des actes devraient suivre

Partout en France, à Lille, Pau ou Paris, des milliers de personnes se sont mobilisées pour dire non à l'antisémitisme. Les rassemblements se sont déroulés dans le calme. 

France 2

20 000 personnes à Paris réunies mardi 19 février. Simples citoyens ou responsables politiques, tous se sont rassemblés pour répondre à la hausse des actes antisémites. Mais pour Nicolas Sarkozy, présent lors du rassemblement sur la place de la République mardi soir, ce ne doit être qu'une première étape. "C'est un problème maintenant d'autorité"a assuré l'ancien président de la République.

L'exécutif envisage des mesures

Une ligne que semble partager l'exécutif. "Il y aura du travail d'éducation, de formation et probablement un travail législatif pour prendre les mesures qui s'imposent", a indiqué le Premier ministre Édouard Philippe. S'attaquer à la haine sur les réseaux sociaux ferait partie des pistes envisagées. En revanche, le gouvernement ne serait pas favorable à la pénalisation de l'antisionisme. Emmanuel Macron participemercredi soir au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Il pourrait en dire plus sur ses intentions. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants contre l\'antisémitisme, rassemblés place de la République à Paris le 19 février 2019.
Des manifestants contre l'antisémitisme, rassemblés place de la République à Paris le 19 février 2019. (MICHEL STOUPAK / NURPHOTO / AFP)