Foot : le club du Los Angeles Galaxy licencie un joueur pour insulte raciale

Le joueur a admis les faits. L'équipe adverse, les San Diego Loyal, avait annoncé ne pas vouloir reconnaître le résultat du match nul (1-1) en raison de ces insultes.

Un jeune fan Los Angeles Galaxy cherche un maillot, le 20 janvier 2007, à Carson, en Californie.
Un jeune fan Los Angeles Galaxy cherche un maillot, le 20 janvier 2007, à Carson, en Californie. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Une sanction exemplaire. Le Los Angeles Galaxy a annoncé, samedi 26 septembre, avoir résilié le contrat d'un joueur de son équipe réserve, le défenseur Omar Ontiveros, au lendemain de sa suspension pour six matches pour insulte raciale proférée contre un adversaire. "Le LA Galaxy II a décidé de se séparer d'Omar Ontiveros", a indiqué le club réserviste évoluant en USL Championship, la 2e division nord-américaine.

Le joueur de football âgé de 25 ans a été sanctionné vendredi par la United Soccer Leagues (USL), qui organise ce championnat, pour avoir utilisé un langage raciste lors du match du Galaxy II contre les San Diego Loyal mercredi. Le joueur a admis les faits lors d'une enquête ultérieure.

"Ne pas faire partie d'un match où se déroule ce type d'acte"

Vendredi, San Diego avait pris la décision inhabituelle de ne pas reconnaître le résultat du match qui s'est soldé par un nul 1-1. "Nous ne voulons même pas reconnaître le fait de faire partie d'un match où se déroule ce type d'acte", avait déclaré son président Andrew Vassiliadis. "Le Loyal en notre nom symbolise la diversité de notre communauté et en tant que club, nous ne défendrons pas" ce point pris.

Si elle est actée par l'USL, la non-comptabilisation de ce résultat nul pourrait par rebond attribuer deux points supplémentaires au Galaxy II et coûter à San Diego une place en play-offs. A ce titre, une commission de l'instance doit se réunir à une date ultérieure pour décider du résultat.