Quand la musique entre dans les salles d'opération

La musicothérapie avant une chirurgie permet de diminuer les anxiolytiques chez les patients.

FRANCE 2

La musique au secours des soins. Pour aider les patients à se relaxer, il existe maintenant d'autres alternatives que les médicaments. Dans ce service d'orthopédie d'un hôpital de l'Essonne, la musique a remplacé les tranquillisants. "Ça fait passer le temps plus vite et on se focalise sur la musique et non plus sur le temps qui passe", décrit une patiente au micro de France 2.

Se mettre en symbiose avec la musique

Après la relaxation, il est temps pour cette femme de se diriger vers le bloc opératoire pour une opération de la main. Et là encore, le soignant lui propose un air de musique pour qu'elle reste détendue et pour mieux supporter la piqûre de l'anesthésie locale. Le tempo ralentit progressivement, le nombre d'instruments décroît et le patient s'adapte à l'air jusqu'à s'endormir. Il se réveille quand le tempo repart. "Plus ça va être lent et plus l'ensemble de l'organisme va se mettre en symbiose avec la musique", explique le Dr Bloc, anesthésiste à l'hôpital Claude Galieni (Quincy sous Sénart). La musique aide aussi à être mieux après l'opération et à rentrer plus rapidement à son domicile.

Le JT
Les autres sujets du JT