Cet article date de plus de quatre ans.

Lutte contre la prostitution, à la recherche de la bonne position

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Lutte contre la prostitution, à la recherche de la bonne position
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

La lutte contre la prostitution est un casse-tête pour les politiques depuis 1960.

En un an, 804 clients de prostituées ont été interpellés. Depuis le 13 avril 2016, les prostituées ne sont plus considérées comme des délinquantes. Désormais, interdis d'interpeller les 37 000 prostituées en France. C'est leurs clients qui deviennent des délinquants, encourant une amende de 1500 euros, 3750 euros s'il y a récidive. La loi de 2016 est censée faire diminuer la prostitution en s'attaquant directement à la demande. Déjà dans les années 1960, les politiques se demandaient comment gérer l'amour tarifé. Pour les politiques une loi devait permettre d'endiguer les réseaux de proxénétisme et de trafic d'êtres humains. Car la proportion de prostituées étrangères a presque quintuplé en 24 ans, passant de 20% en 1990 à 93% en 2014.

Les clients se tournent vers internet

Pour certaines travailleuses indépendantes du sexe, les "traditionnelles" comme elles s'appellent, cette loi pénalisant le client renforce la clandestinité et ses dangers. D'après elles, le client, ayant peur de l'amende, se tournerait plus vers internet, où déjà 62% des prostituées exerçaient en 2015. Avec cette loi, la France est le cinquième pays européen à sanctionner non plus la prostituée, mais le client. En Suède, le client est délinquant depuis 1999.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prostitution

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.