Surveillants de prison agressés au Havre : le détenu mis en examen pour "tentative d'assassinats" à caractère terroriste

Déjà condamné pour "association de malfaiteurs terroriste", Mohammed Taha El Hannouni a frappé et légèrement blessé deux agents pénitentiaire avec un pied de la table en fer.

Les deux surveillants de prison ont été agressés dans le centre pénitentiaire du Havre (Seine-Maritime), le 20 juin 2019. 
Les deux surveillants de prison ont été agressés dans le centre pénitentiaire du Havre (Seine-Maritime), le 20 juin 2019.  (DAMIEN MEYER / AFP)

Le détenu qui a agressé deux surveillants de prison au Havre (Seine-Maritime) a été mis en examen pour "tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste", a appris franceinfo de source judiciaire, lundi 24 juin. Il a été de nouveau écroué. 

Déjà condamné pour "association de malfaiteurs terroriste", Mohammed Taha El Hannouni, 25 ans, purgeait au Havre une condamnation à sept ans de prison pour s'être rendu en Syrie en 2014. Jeudi 20 juin, à l'ouverture de sa cellule vers 7 heures su matin, le détenu a frappé et légèrement blessé deux agents pénitentiaires avec un pied de la table en fer. 

L'enquête avait d'abord été ouverte pour "violences volontaires", des faits de droit commun, et reprise par la section antiterroriste du parquet de Paris. Le lendemain, celle-ci avait requalifié les faits en acte terroriste, au vu des "premiers éléments de l'enquête", notamment des témoignages qui laissent supposer une intention d'homicide et une préméditation, selon le parquet. Selon les syndicats, il avait crié à plusieurs reprises "Allah Akbar" et avait aussi utilisé un morceau de miroir.