Les prisons ukrainiennes, un système à l'abandon

L'an dernier, 1 500 plaintes ont été déposées par les prisonniers ukrainiens pour dénoncer leurs conditions de détention. Le pays a été condamné à verser plus de 1 million d'euros d'indemnités à la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) depuis 1991. 

FRANCEINFO

Dans la prison de Kiev (Ukraine), les détenus vivent dans des conditions désastreuses. Entre les cafards, les prisonniers s'entassent dans des cellules insalubres. Le centre de détention figure parmi les pires établissements du pays. Abus physiques, manque de nutrition et de médicaments, l'an dernier... L'an dernier, 1 500 plaintes ont été déposées par les prisonniers pour dénoncer la violation de leurs droits. 

10-12 détenus par cellule au lieu de 4

"Certains détenus n'avaient même pas leur propre lit et dormaient à tour de rôle, témoigne Andriy Didenko, coordinateur du groupe de défense des Droits de l'Homme. Les cellules, qui ont été prévues pour quatre personnes, contenaient 10-12 personnes". En Ukraine, les autorités prévoient de réformer, mais faute de financements, le système pénitentiaire est à l'abandon. Depuis 1991, l'Ukraine a été condamnée à verser plus de 1 million d'euros d'indemnités à la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH). 

Les détenus ukrainiens se plaignent de leurs conditions de détention. 
Les détenus ukrainiens se plaignent de leurs conditions de détention.  (FRANCEINFO)