Fresnes : une détenue radicalisée tente de s'échapper de la prison après avoir creusé un trou dans le mur de sa cellule

Cette femme de 31 ans est en prison pour avoir rejoint les rangs de l'Etat islamique en Syrie. Elle a été interceptée par les surveillants dans l'enceinte de la prison.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des employés de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) dans le quartier des femmes, le 3 juillet 2020. (JOEL SAGET / AFP)

Une tentative d'évasion qui pourrait sortir d'un film. Une détenue de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) a tenté de s'évader dimanche 14 novembre, a appris franceinfo de sources concordantes, une information confirmée par le ministère de la Justice. Une enquête a été ouverte pour évasion et association de malfaiteurs terroristes.

Incarcérée depuis quatre ans après être partie en famille en Syrie pour rejoindre l'Etat islamique, la détenue, âgée de 31 ans, est parvenue à percer le mur de sa cellule. C'est grâce au détecteur de mouvement de la prison, qui signale la présence d’un intrus dans l’enceinte carcérale, qu'elle a été repérée. Elle a été rattrapée par les surveillants en bas de l'établissement pénitentiaire alors qu'elle était descendue de sa cellule à l'aide de draps noués.

L’établissement a immédiatement fait procéder à une vérification de toutes les cellules du quartier des femmes pour s’assurer qu’il s’agissait bien d’une tentative isolée. Le ministère de la Justice rappelle que 4,5 millions d'euros du budget 2022 sont justement prévus pour la sécurisation complète du domaine de Fresnes. Il s'agit de la plus grosse opération du plan de sécurisation de 100 millions d’euros voté pour l’année prochaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.