Essonne : deux détenus et trois agents blessés dans l'incendie d'une cellule de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis

Selon la procureure d'Evry, l'incendie était volontaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne), le 15 septembre 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Deux détenus et trois agents pénitentiaires ont été blessés, dont un gravement, vendredi 28 janvier dans l'incendie d'une cellule de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne). Selon la procureure d'Evry, Caroline Nisand, l'incendie était volontaire. "L'enquête visera à déterminer les conditions précises dans lesquelles le feu s'est déclaré", a-t-elle déclaré. Selon le bureau local du syndicat Ufap-Unsa Justice, ce sont les deux détenus qui ont mis "volontairement" le feu à la cellule. Celui-ci demande à la direction de déposer plainte "pour avoir mis en danger la vie de ces agents".

Un des agents, âgé de 28 ans, a été sévèrement blessé aux genoux et à l'arrière des jambes, par retour de vapeur, ont rapporté la direction interrégionale des services pénitentiaires et le parquet d'Evry. Deux autres agents ont été intoxiqués par les fumées, ont précisé les services pénitentiaires. Le pronostic vital des deux détenus, âgés de 30 ans, n'est pas engagé et ils ont été conduits à l'hôpital, selon cette source.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.