L’invité du Soir 3 : Michel Eltchaninoff aborde le thème de la vieillesse

Selon une enquête récente, il y aurait une dénégation du vieillissement. Alors, comment expliquer qu’une société aussi évoluée que la nôtre maltraite les personnes âgées ? Explications avec Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef de Philosophie Magazine.

Voir la vidéo

Les personnes âgées sont laissées de côté selon un rapport récent. Le rédacteur en chef de Philosophie Magazine, Michel Eltchaninoff, tente d’expliquer cet état de fait. "Les difficultés ne sont pas seulement matérielles dans les EHPAD, ce sont des difficultés de principe. Les personnes âgées subissent un apartheid, elles se sentent exclues, en trop et se laissent mourir. Le problème n’est pas seulement une question mécanique, c’est le regard que l’on porte sur la vieillesse. Quand on dit ‘les vieux’, c’est péjoratif".
Comment réhabiliter la valeur vieillesse ? "Dans l’antiquité, Cicéron approchait les 62 ans, et expliquait les quatre raisons pour lesquelles on déteste la vieillesse, dans son livre De la vieillesse : parce qu’on quitte la vie active, on approche de la mort, on se sent faible, on abandonne les plus grands plaisirs. Tout ça, il réfute."

Respecter les personnes âgées

Sur les plaisirs, il existe "des plaisirs non sexuels", explique Cicéron, mais il faut avoir des gens avec qui les partager. "Les vieux ne doivent pas être exclus de la société." Le rapport explique qu’il ne faut pas que les personnes âgées soient victimes d’un apartheid."

Le JT
Les autres sujets du JT
La solitude rend les personnes âgées particulièrement vulnérables aux escroqueries et aux vols (illustration).
La solitude rend les personnes âgées particulièrement vulnérables aux escroqueries et aux vols (illustration). (MAXPPP)