Ehpad : la mobilisation des personnels continue

Les personnels des maisons de retraite et des services d'aide à domicile sont à nouveau dans la rue lundi 1er juillet. Huit mois déjà qu'ils se mobilisent pour réclamer plus de moyens. Reportage dans un Ehpad de Saint-Amant-Tallende (Puy-de-Dôme).  

FRANCE 2

L'Ehpad de Saint-Amant-Tallende, non loin de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), traduit bien le malaise profond que connaît le secteur des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Comme beaucoup d'autres Ehpad, la structure a beaucoup de mal à recruter et le personnel est très souvent en arrêt maladie à cause d'une surcharge de travail. Mais même s'il sont en grève, les aides-soignants restent mobilisés en cette période de canicule.

40 000 emplois en plus nécessaires

En sous-effectif, le personnel de Saint-Amant-Tallende travaille en flux tendu, avec 11 prises en charge par aide-soignant. Le travail en devient physique et pénible, comme le décrit Édouard Hervouet, aide-soignant, qui se plaint de "beaucoup de problèmes de dos et d'épaules". ll faudrait 40 000 emplois supplémentaires pour le secteur selon une déclaration du président de l'association des directeurs au service des personnes âgées, Pascal Champvert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une retraitée dans un Ehpad de Souffelweyersheim (Bas-Rhin), le 24 juin 2019.
Une retraitée dans un Ehpad de Souffelweyersheim (Bas-Rhin), le 24 juin 2019. (PATRICK HERTZOG / AFP)