Ehpad : des résidents négligés faute de personnel ?

Dans un Ehpad de Thiers, dans le Puy-de-Dôme, les résidents ne peuvent plus prendre de douche qu'une fois par mois, faute de personnel.

France 2

La crise des Ehpad n'est pas apaisée, malgré l'annonce de la création de 5 200 postes en 2020. Le compte n'y est pas, selon les personnels, qui en demandent près de 40 000. Une équipe de France 2 s'est rendue dans le Puy-de-Dôme, à Thiers, dans une maison de retraite où le manque de personnel se fait cruellement sentir. Sur trois étages, on ne compte ainsi qu'un seul ascenseur pour 75 résidents et seulement deux salles de bain par niveau.

Un bâtiment construit pour des valides

Les conséquences de ce manque en moyens et en humains sont par exemple des passages à la douche de plus en plus espacés. "Il y a quelque temps, tous les 15 jours, maintenant c'est une fois par mois", assure Marie Archimbaud, aide-soignante et déléguée CFDT. Le rythme optimal étant d'assurer une douche par semaine. "Ce n'est pas possible avec le nombre de gens qu'il y a", explique la déléguée du personnel. Construit en 1968, l'Ehpad Le Belvédère a été conçu pour une population valide, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une résidente d\'un Ephad de Besayes (Drôme), le 21 mai 2019.
Une résidente d'un Ephad de Besayes (Drôme), le 21 mai 2019. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)