Cet article date de plus de cinq ans.

Pourquoi le Ku Klux Klan manifeste contre le retrait du drapeau confédéré ?

On pensait que leurs cagoules blanches pointues appartenaient au passé, mais des militants du Ku Klux Klan vont manifester à nouveau ce samedi, devant le parlement de Caroline du Sud. Ces militants prônent la suprématie blanche et protestent contre le retrait du drapeau confédéré. Explications avec Audrey Célestine, maître de conférences en études américaines à l'université de Lille 3.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Les militants du Ku Klux Klan se saisissent de certaines opportunités de l'actualité pour refaire parler d'eux, comme ci-contre en octobre 2009 en Ukraine, lors de la fête d'Halloween. © REUTERS/Vasily Fedosenko)

Le 10 juillet, près de trois semaines après le massacre dans une église noire à Charleston perpétré par Dylan Roof qui a avoué vouloir déclencher une "guerre raciale ", la Caroline du Sud avait retiré de son parlement à Columbia, le drapeau confédéré. Cette décision a engendré de nombreux débats dans le Sud des Etats-Unis, où l'attachement au drapeau est important. Ce samedi, les militants du Ku Klux Klan, manifestent une nouvelle fois devant le capitole de Caroline du Sud pour protester contre le retrait de ce drapeau.

Que représente vraiment le drapeau confédéré ?

Est-il le symbole du Sud américain ou un symbole ségrégationniste, vestige d'un passé empreint de racisme ? Pour Audrey Célestine, maître de conférences en études américaines à l'université de Lille 3, à Villeneuve d'Ascq, il existe aux Etats-Unis un rapport ambigu au drapeau confédéré. Pour certains, c'est "juste un symbole du sud ", qui fait écho à "l'idée qu'il y aurait une culture spécifique dans le Sud, liée à un certain mode de vie et à certains modes d'organisations sociales ". Le drapeau avait d'ailleurs fait l'objet de réappropriations dans la culture populaire comme par le chanteur américain Kanye West, qui avait créé la controverse en s'affichant sur les réseaux sociaux en portant une veste ornée du symbole connu sous le nom de "Stars and Bars " ou "Croix du Sud ". 

Le drapeau confédéré "ne peut pas être déconnecté du passé raciste "

Le problème c'est que "pour beaucoup, ce symbole ne peut pas être déconnecté du passé raciste (...) tout comme certaines rues et certaines avenues continuent de porter les noms de personnes qui étaient explicitement pro-esclavage, pro-ségrégation, et appartenaient au KKK du passé ". En effet, le drapeau confédéré représente encore pour une majorité, "ceux qui ont fait Sécession, (...) ceux qui ont remis en cause l'unité du pays (durant) un conflit qui a fait plus de 600.000 morts ". Pour le Ku Klux Klan, le drapeau confédéré est l'illustration "du Sud ségrégationniste raciste qui s'élève contre le Nord, pour défendre notamment l'institution de l'esclavage ". 

Alors que le racisme demeure une problématique sociétale importante aux Etats-Unis, le Ku Klux Klan, qui prône la suprématie blanche, a perdu de son influence politique au cours des dernières années. Aujourd'hui, il s'agit d'un groupe embryonnaire de quelques milliers de personnes "avec peu de pouvoir ", qui "n'est plus du tout (l') organisation terroriste qui pouvait exister par le passé " selon Audrey Célestine. La spécialiste le qualifie même de "groupuscule qui distribue des flyers en essayant d'impressionner " et qui "se saisit d'opportunités de l'actualité pour refaire parler de lui ."   

 

Pourquoi le Ku Klux Klan proteste t-il contre le retrait du drapeau confédéré en Caroline du Sud ? Explications avec Audrey Célestine, spécialiste en études américaines interviewée par Mélanie Delaunay
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.