Cet article date de plus de dix ans.

Pour François Hollande, "la rentrée, c'est maintenant"

Le chef de l'Etat est rentré dimanche soir à Paris. Conseil des ministres et entretien avec Angela Merkel à Berlin sont au menu de son agenda de rentrée, dans un contexte économique et social difficile pour le président socialiste aux affaires depuis un peu plus de 100 jours.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

François Hollande est rentré dimanche soir à Paris après une quinzaine de jours de vacances au Fort de Brégançon, résidence présidentielle varoise. "La rentrée, c'est maintenant ", a-t-il indiqué à sa sortie du TGV à la gare de Lyon.

Le président doit déjeuner lundi à l'Elysée avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, de retour d'un séjour dans les Alpes où il a continué à travailler entre deux promenades en montagne.  "J'ai très souvent au téléphone le président de la République ", confiait-il cette semaine. 

Le budget, un défi 

Le conseil des ministres, mercredi, sera suivi en début de soirée d'un dîner à Matignon en présence des membres du gouvernement dont l'action entre dans une phase décisive, un peu plus de trois mois après l'arrivée des socialistes au pouvoir. Les chiffres tombés pendant l'été n'ont fait que confirmer la morosité ambiante, avec un chômage toujours en hausse et une économie française qui a enregistré une croissance nulle pour le troisième trimestre consécutif sur la période avril-juin, échappant de justesse à la récession. 

Le budget 2013, pour lequel une trentaine de milliards d'euros restent à trouver, s'annonce d'autant plus difficile à boucler pour un exécutif qui s'est jusqu'ici employé à revoir la politique du précédent gouvernement et à appliquer une partie des promesses électorales. 

Le Premier ministre grec à Paris samedi

La semaine de François Hollande sera ponctuée par une courte visite à Berlin jeudi soir pour une rencontre informelle avec Angela Merkel, avec qui il devrait notamment évoquer les dossiers syrien et européen lors d'un dîner de travail précédé d'une conférence de presse. 

Le dossier grec devrait aussi être abordé à la veille d'une visite du nouveau Premier ministre grec Antonis Samaras, attendue n Allemagne puis en France, où il sera reçu samedi matin à l'Elysée.

Le chef du gouvernement de coalition issu des élections du17 juin "aura le souci de démontrer que la Grèce est en mesure de retrouver confiance et croissance via la mise en oeuvre de réformes ", souligne-t-on de source diplomatique française. Mais selon le Financial Times, la Grèce s'apprête à demander à ses partenaires deux ans de plus pour atteindre l'équilibre budgétaire, en 2016, une démarche susceptible de compliquer le dossier pour l'Union.  

De son côté, Jean-Marc Ayrault interviendra samedi à l'université d'été du Parti socialiste de La Rochelle, marquée par la préparation de la succession de Martine Aubry à la tête du parti.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.