Interdiction des sites porno aux mineurs : "Qu’importe le moyen, c’est l’objectif qui compte", déclare la secrétaire d’État chargée de l’Enfance

Charlotte Caubel propose notamment le recours à une carte bleue pour regarder du porno en ligne, ce qui pourrait agir comme un "filtre" permettant de garantir l'interdiction d'accès aux mineurs à la pornographie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Page d'accueil d'un site pornographique. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Pour lutter contre l'accès aux images pornographiques des mineurs, la secrétaire d'État chargée de l’Enfance, Charlotte Caubel, a déclaré mardi 25 octobre sur franceinfo "qu’importe le moyen, c’est l’objectif qui compte : plus d’accès au porno pour les moins de 18 ans", proposant notamment l'utilisation d'une carte bleue pour accéder aux sites.

franceinfo : Vous avez déclaré ce matin "Arrêtons de prendre des pincettes”, vous avez ce sentiment ?

Charlotte Caubel : Je le crois. Depuis juillet 2020, les opérateurs du numérique ont l’obligation de tout mettre en œuvre pour empêcher l’accès des mineurs aux sites pornographiques. Nous avons aujourd'hui un rapport de la délégation aux droits des femmes du Sénat qui est extrêmement éloquent : “Porno, l’enfer du décor”. Il insiste sur l'impact du porno sur nos enfants, avec des chiffres extrêmement inquiétants : un enfant sur trois a accès au porno avant ses 13 ans. Il faut agir urgemment pour que la loi de 2020 entre en vigueur et que l’accès au porno des mineurs soit impossible.

Vous proposez une sorte de filtre en imposant l'utilisation d’une carte bleue pour avoir accès à ces sites ?

Qu’importe le moyen, c’est l’objectif qui compte : plus d’accès au porno pour les moins de 18 ans. Avec Jean-Noël Barrot, le ministre du Numérique, nous sommes en dialogue avec l’ensemble des opérateurs du numérique. Il a été question de la carte bancaire : l’utiliser pour 0 ou 1 euro, serait un filtre, pas nécessairement complet - des adolescents ont déjà une carte bleue, le cas échéant, elle peut être piratée - mais ça serait déjà un frein pour beaucoup d’enfants, en particulier pour des enfants de moins de 16 ans. Même s’ils ont une carte bleue, les parents pourront suivre les consommations des cartes. Si les opérateurs ont un moyen plus efficace qui leur convient, qu’importe. Moi ce que je veux aujourd’hui c’est que la loi soit appliquée.

Pourquoi cette loi n'est-elle pas encore appliquée ?

On me reproche parfois la protection de la vie privée des adultes. Si un adulte utilise sa carte bleue, il peut être repéré sur les sites. J'interroge tout le monde : la protection de la vie privée des adultes qui veulent aller sur des sites pornographiques est-elle aussi ou plus importante que la protection de la santé mentale et du développement de nos enfants ? C’est un sujet de valeur, et ma valeur à moi ce sont les enfants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pornographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.