Pokemon Go : "Celui qui conduit, c'est celui qui ne joue pas"

Le concessionnaire d'autoroutes Sanef appelle à la prudence les automobilistes, devançant le risque que certains d’entre eux soient tentés de jouer à l’application Pokemon Go en conduisant.

(Selon l'association "40 millions d'automobilistes", 3,4 millions de joueurs avouent chasser les petites créatures derrière leur volant © AFP)

 "Celui qui conduit, c'est celui qui ne joue pas" ! Si vous prenez la route, c'est un message que vous allez sûrement voir affiché sur les autoroutes du Nord de la France. Ce slogan détourné est à l'initiative de la Sanef, le groupe qui gère les autoroutes, notamment en Normandie.

A LIRE AUSSI ►►► Le phénomène mondial Pokemon Go officiellement disponible en France

Car depuis la sortie de l'application Pokémon Go, les gestionnaires d'autoroutes  et les responsables de la sécurité routière s'inquiètent des dérives. Selon l'association "40 millions d'automobilistes", 3,4 millions de joueurs avouent chasser les petites créatures derrière leur volant.

Le commandant Emmanuel Weber, responsable de l'escadron de la sécurité routière dans le Calvados rappelle au passage qu’à partir du moment où un conducteur utilise son téléphone en conduisant, que ce soit pour jouer ou pour téléphoner, il risque d’être arrêté. Pokémon Go ou pas, pour ce nouveau week-end de chassé-croisé, la vigilance sera accrue sur les routes...