Présidentielle 2022 : Guillaume Larrivé propose de "supprimer la primaire" s'il est élu à la présidence du parti Les Républicains

Le député Les Républicains s'est également prononcé contre l'extension de la PMA à toutes les femmes, qui fait partie du projet de loi bioéthique présenté mercredi en conseil des ministres. 

Guillaume Larrivé, à Paris, le 2 mai 2017.
Guillaume Larrivé, à Paris, le 2 mai 2017. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Le candidat à la présidence du parti Les Républicains (LR) Guillaume Larrivé veut "supprimer la primaire" pour l'élection présidentielle de 2022, s'il est élu à la tête de la formation politique. "Je proposerai de nouveaux statuts des Républicains lors d'un congrès en 2020", a expliqué le député de l'Yonne sur France Inter, mercredi 24 juillet. 

Je veux remettre les militants au cœur de notre mouvement.Guillaume Larrivé

"Dans ces nouveaux statuts, je veux que nous écrivions que nous, les Républicains, nous choisirons nous-même en 2021 notre candidat à l'élection présidentielle de 2022." Selon Guillaume Larrivé, la primaire en 2016 a été "une machine à créer de la division, à surjouer les différences".

Contre la PMA pour toutes les femmes

Guillaume Larrivé a par ailleurs été interrogé sur l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA), alors que le projet de loi sur la bioéthique est présenté mercredi en conseil des ministres. Le député LR votera "contre les articles". "Je ne veux pas que, dans quelques années, on se réveille hagards dans un monde transhumaniste où on créerait des bébés sur mesure en méconnaissant la nature même de l'humanité", a-t-il estimé sur France Inter. Le projet de loi doit être examiné à l'Assemblée nationale à l'automne.

L'élu, également candidat à la présidence du parti Les Républicains, a annoncé qu'il continuerait "à refuser toute évolution vers la GPA qui méconnaîtrait profondément la dignité de la nature humaine". Le texte du gouvernement ne prévoit pas d'ouvrir le droit à la gestation pour autrui (GPA) à laquelle Emmanuel Macron a toujours dit être opposé.